Je chante bien, alors pourquoi prendre des cours de chant?

J’ai croisé beaucoup de chanteurs professionnels (variétés ou lyriques) qui, arrivés à un moment de leur carrière, ne comprennent pas pourquoi leur timbre perd de sa brillance et pourquoi le passage vers les notes aigues se fait avec beaucoup plus de difficultés qu’avant.
Ils ont une voix définitivement moins stable qu’avant.

Ce sont souvent les premiers symptômes d’une voix qui se fatigue et qui finira par s’abimer, et cela malgré toutes les années de chant ou de cours antérieurs. Ces défaillances peuvent même conduire dans certains cas à l’aphonie : le forçage sur les cordes vocales est tel que celles-ci enflent à tel point qu’elles ne peuvent plus vibrer.

Pour la plupart des personnes que je rencontre dans mes formations, l’origine de ce problème est souvent un souffle inefficace et incomplet. Pourtant, ces chanteurs s’entrainent tout le temps, travaillent dur et appliquent assidument les diverses techniques qu’on leur a enseigné.

Il y a aussi un problème encore plus profond : on n’invite pas les chanteurs à se poser les bonnes questions.

-Pourquoi ma voix se fatigue?

-Pourquoi certaines notes ne passent plus, ou sont plus difficiles qu’avant?

-Pourquoi ai-je une sensation de  gorge serrée ?

-Pourquoi le passage des registres manque de souplesse et de fluidité?

-Pourquoi mon timbre de voix a-t-il changé?

-Pourquoi mon son est nasal?

Et pire encore, on ne leur apporte souvent jamais de réponses concrètes et factuelles à ces problèmes.

Mon expérience m’a prouvé que de nombreux « enseignants » sont limités sur le fonctionnement de l’instrument vocal. Leurs conseils se rapprochent plus à des phrases du type : « fais comme moi » ou  « Il faut faire ». À mon sens, il ne suffit pas de savoir faire pour être capable de bien transmettre à celui qui souhaite apprendre.

Le stress de la vie amène très souvent les chanteurs à adopter une respiration haute qui favorisera l’épuisement vocal. S’acharner à vocaliser ne suffira jamais à relever la tonicité musculaire complète du corps pour retrouver une voix jeune, tonique, et inépuisable.

Saviez-vous que pour produire le moindre son, le corps humain sollicite plus de 300 muscles ? Si cette machinerie musculaire extraordinaire n’est pas bien connectée et fonctionnelle, la voix ne sera pas « aidée »  et le chanteur sera dans un forçage vocal systématique, et ce sans même s’en apercevoir.

« Je chante déjà bien, alors pourquoi prendre des cours de chant ? »

Parce que le chant est avant tout une mécanique. Et comme toute mécanique, elle a un  fonctionnement optimal ainsi qu’un mode d’emploi.

Et vous qui « savez chanter », connaissez-vous le mode d’emploi de votre appareil phonatoire ?

Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

Les voix « fabriquées »

          En tant que fan, on peut adorer la voix d’un artiste. Mais il faut être très prudent car la fascination peut progressivement conduire vers une empreinte inconsciente « volée » de la voix que l’on écoute. Nos influences musicales, si elles nous inspirent, ne...

La respiration: avec le nez ou la bouche?

On entend souvent dire qu’il faut respirer par la bouche car « cela va plus vite ». Le travail vocal et respiratoire que j’enseigne prouve bien le contraire depuis longtemps. En vrai, la solution est de savoir respirer par le nez, mais rapidement! Il s’agit cependant...

La position de la tête pendant le chant

Savez-vous que la position de votre tête est extrêmement importante lorsque vous chantez ?Il s’agit en effet d’une des raisons principales et méconnue du forçage vocal. Une position incorrecte de votre tête pendant que vous chantez empêche l’air que vous expulsez de...

Bougez en chantant

          Beaucoup d’apprentis chanteurs s’imaginent que pour chanter au maximum de leurs capacités, il faut impérativement être immobile et se concentrer uniquement sur soi. Or, le fait d’être statique est un facteur pouvant empêcher la libération de votre voix ! En...

Télétravail et fatigues vocales

Après une grosse journée passée à télétravailler, notamment en enchainant les visioconférences, il vous est sûrement arrivé de ressentir un épuisement vocal se traduisant par un timbre de voix plus aigu, le tout accompagné de picotements et d’un «serrage» au niveau de...

Bien respirer avec un masque

Voilà bientôt un an que les masques chirurgicaux, tissus et autres FFP2 se sont tristement invités dans nos vies. Désormais, ceux qui ne peuvent télétravailler depuis chez eux doivent venir au bureau avec un masque. En comptant les heures de bureau ainsi que les temps...